Géobiologie Toulouse

Géobiologie, Radiesthésie et Architecture Sacrée

Stages et formations en Géobiologie, Radiesthésie et Architecture Sacrée 

PROGRAMMES 2019 DES JOURNÉES DE STAGE/FORMATION
Travailler le Sensible, décoder nos émotions, établir un pont avec la science…
Lors de votre inscription, prenez le temps de lire nos conditions générales de vente, l’achat d’un stage induit tacitement leur acceptation.

RADIESTHÉSIE ET BIOSENSIBILITÉ

Ce thème, s’il est commun à tous les stages ou journées-découverte proposés dans ce programme, est
néanmoins abordé immédiatement en début d’année, afin de partir sur de « bonnes bases ».

Chacun d’eux doit permettre au stagiaire de s’initier à l’utilisation du matériel de radiesthésie/biosensibilité
et d’adapter les protocoles de recherche à un environnement sans cesse renouvelé : géologie, architecture,
objets, corps vivants (végétal, animal, homme).

Ces techniques et l’outillage qui y est associé, ont été élaborés par des générations de chercheurs, et évoluent
régulièrement grâce à l’implication de ceux qui font de cette discipline un laboratoire d’expérimentation.
 
Stage 1 ⇨  Qu’est-ce qu’une Intervention « type » en Géobiologie ?

Samedi 12 et Dimanche 13 janvier 2019 / Péguilhan (Hte Garonne).
Tarif : 1 journée : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 155 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

1° journée :

Nous n’arrivons pas sur un lieu par hasard.
Celui-ci est censé nous délivrer un message qu’il nous appartient de décoder.
Etre en résonance avec l’âme du lieu sur les trois plans physique, psychique et spirituel va conditionner
notre perspective d’évolution sur ce dernier.

De l’appel téléphonique du client jusqu’à notre arrivée sur son lieu de résidence ou de travail, de l’observation des lieux jusqu’à la perception sensible, la lecture du lieu (et de ses occupants) permet
d’adapter l’outil nécessaire à son harmonisation, véritable support pour notre évolution personnelle.

Cette première journée de stage nous permettra d’établir une liste des différents paramètres qui interviennent dans l’âme des lieux : les facteurs géologiques, l’intégration au site, les pollutions environnementales, sans oublier ceux liés à la présence de l’homme.

2° journée :

Cette deuxième journée de stage nous familiarisera avec des notions telles :

● Le rapport d’échange Terre/Ciel sur un lieu (circulation énergétique sur les lieux),
● Le Test de Compatibilité (TC) entre le lieu et ses occupants,
● Le Test du Champ Vital des occupants (TCV),
● L’état » d’ouverture » des lieux (faculté du lieu à être relié entre Terre et Ciel),
● Le rôle de l’élément FEU pour modifier ces paramètres,
● La répartition des 4 éléments Terre, Air, Eau et Feu sur un lieu (Pourcentage des 4 éléments),
● Les orientations du lieu (zodiaque) et sa compatibilité avec ses occupants.

Seront également présentées des techniques correctives pour améliorer l’état des lieux énergétique.
Stage du samedi 12 janvier :
Stage du dimanche 13 janvier :
Stage 2 journées :
Stage 2 ⇨  Évaluation sensible / Perception sensible

Samedi 02 et Dimanche 03 février 2019 / Péguilhan (Hte Garonne).
Tarif : 1 journée : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 155 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

1° journée :

Elle retracera l’historique de la radiesthésie avec ses grands chercheurs, mais aussi les constats scientifiques
faits lors des détections (en particulier la réaction de nos auras en présence de phénomènes localisés ou
délocalisés), qui constituent le fondement de la bio-sensibilité, strictement encadrée par la science officielle.

Seront également présentés les principaux appareils de test ou détection, les abaques et supports utilisés par l’Opérateur, ainsi qu’une mise en situation réelle en salle ou sur le terrain :

● Recherche de la qualité vibratoire d’un objet ou d’un produit,
● Tests de compatibilité entre l’Opérateur et un objet (ou produit),
● Appréciation de la bulle d’objets ou d’êtres vivants.

2° journée :

L’occupant est souvent confronté à des problèmes de mémoires inscrites dans son lieu de travail ou de
résidence. Des phénomènes paranormaux, des bruits, des odeurs, des voix, des « flashs », un sentiment
d’oppression ou de malaise, des présences indéfinissables, font bien souvent basculer sa vie tranquille en
cauchemar, alors qu’il venait d’acquérir la maison de ses rêves.

Nous verrons comment ces mémoires sont tributaires de la présence d’eau environnementale sur les lieux, et l’importance qu’il y a à déprogrammer cette dernière.

En présentant leur expérience personnelle, les stagiaires pourront alors s’initier à l’utilisation de procédés
micro-vibratoires, quantiques, ou découvrir des démarches spirituelles (rituels, forme-pensée) permettant
d’apaiser les lieux.
Stage du samedi 02 février :
Stage du dimanche 03 février :
Stage 2 journées :
 
Stage 3 ⇨ Recherche d’eau souterraine / Transfert avec le Lieu

Samedi 23 et dimanche 24 février 2019 / Péguilhan (Hte Garonne).
Tarif : 1 journée : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 155 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

L’eau est l’élément essentiel de la Vie. Quelles sont les raisons qui ont poussé les moines à implanter églises
et monastères à la verticale de la Wouivre?

Tout au long de ce stage, vous découvrirez ce qu’est le signal radiesthésique, celui tant attendu par le
chercheur des phénomènes cachés que la tradition a baptisé noumènes.

Vous serez en mesure de localiser les zones du terrain où se modifie le champ magnétique terrestre, puis
d’accéder ensuite à l’eau qui parcourt ses moindres recoins.

Par de nombreux travaux pratiques sur le terrain, vous découvrirez le monde de la sourcellerie et les travaux
de l’abbé Mermet (ses 7 annonces) permettant d’accéder à nos mémoires intérieures, nos mémoires,
réveillées lors de notre arrivée sur un lieu !

Nous chercherons enfin sur le terrain des points « d’accès » à ces différentes particularités énergétiques que sont l’eau ou les failles, constaterons que chaque phénomène est androgyne (polarités) et nous initierons à l’acupuncture terrestre pour faire un acte de thérapie sur ces lieux malades.

● Approche de la bio-électronique de L.C Vincent : la relation Ph/Résistivité avec l’état de
« Réactivité/Docilité » du terrain, notion d’Intégration/Restitution sur un lieu,
● Localisation de ces phénomènes, profondeur, sens de circulation, principe du Maître / Esclave,
● Détermination des points « Feu » (+, ♂) et « Eau » (− , ♀) qui fixent la polarité des phénomènes étudiés,
● Localisation des 7 points d’annonce de l’abbé Mermet,
● Stimulation de ces points et action sur les auras de l’observateur.
 
Stage samedi 23 février :
Stage dimanche 24 février :
Stage 2 journées :
 
 

Stage 4 ⇨ Initiation au Mégalithisme/Massif du Sidobre et Albigeois (1/2)

Samedi 9 et Dimanche 10 mars 2019 / Albi et Lacrouzette (Tarn).
Stage animé par Michel Leduc et Philippe Andreoli.
Tarif : 1 journée : 100 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 180 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

1° journée :

Le massif granitique du Sidobre (Seto-briga : le mont allongé) est comparable à un cube de 10 km de côté
dont la face supérieure arase la surface de l’écorce terrestre.

Cette masse rocheuse, très riche en quartz, constitue un gigantesque capteur qui va puiser très profondément dans le sous-sol les énergies de la Terre.

Ainsi, il a offert à nos ancêtres un outil mégalithique de premier ordre, utilisable pour la thérapie ou de
nombreux rituels, permettant encore de s’harmoniser avec le champ énergétique de quelques pierres,
magnifiées par la présence d’eau souterraine.

Nous suivrons un itinéraire autour de la Grotte St Dominique, du Lac du merle, du Roc de l’oie et du
Fauteuil du diable où, dans des lieux cachés, réanimerons successivement les quatre éléments de la
Tradition : La Terre, l’Eau, l’Air et le Feu.

Ceux-ci constituent les premières étapes initiatiques de notre Queste figurée par le jeu de l’Oie, déjà
connue par les passants sur le chemin de St Jacques.

2° journée : 

Les pierres levées ont fait l’objet de moult croyances, vénérations mais aussi de campagnes de destruction
par les détenteurs des pouvoirs temporel et spirituel. Pourquoi ? 

Au cours de cette journée, nous proposons des pistes basées sur l’expérimentation donnant un regard
nouveau et proche de la réalité sur nos ancêtres néolithiques et leurs connaissances. 

En salle et sur le terrain, cette découverte se fera sur l’albigeois. Prévoir une tenue adaptée à la météo !
Au programme : Menhir-croix de Canteperlic, source et menhirs privés… 
Stage du samedi 10 mars :
Stage du dimanche 11 mars :
Stage 2 journées :

Stage 5 ⇨ Sources guérisseuses en Quercy

Samedi 16 mars 2019 / Septfonts (Tarn et Garonne).
Tarif : 85 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€). Apporter son repas du midi.

En 1130, des moines venus de l’abbaye cistercienne de Pontigny, branche « anglaise » de l’ordre de Citeaux,
fondent la bastide de Septfonts, dans le Tarn et Garonne.
Celle-ci tire son nom de la présence de sept sources-fontaines, réparties autour de la bourgade, dans un tracé géométrique qui nous renvoie vers une autre abbaye cistercienne : celle de Sept-Fons, dans l’Allier.

Ce stage nous fera aborder les thèmes de la géographie sacrée, de la géométrie sacrée, des sources
guérisseuses, des entités énergétiques (élémentaux) présentes dans ces lieux thérapeutiques.

Nous étudierons les particularités de ces sept fontaines, connues depuis la nuit des temps, et tenterons de
déterminer leur action sur notre triple constitution : Corps/Âme/Esprit.
 

Stage 6 ⇨ Le monde des Réseaux et le Point du Lieu

Samedi 30 et Dimanche 31 mars 2019 / Péguilhan (Hte Garonne).
Tarif : 1 journée : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 155 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

Les réseaux constituent le système nerveux de la Terre, et établissent un support de communication entre les formes qui nous entourent et nos centres psychiques qui décodent ces informations.
Ce transfert d’informations passe par un canal, reliant la Terre et l’Homme.
Il est possible de trouver sur un lieu un tel point d’échange, appelé « Point du Lieu », à partir duquel il nous
sera possible de prendre possession du lieu et de le piloter.
Cette prise en mains du lieu peut se faire à partir des réseaux existant sur le lieu, ou bien en fabriquant une
trame de réseaux, comme beaucoup de bâtisseurs l’ont déjà réalisé sur les sites sacrés.

Nous étudierons les différentes familles de réseaux, leur disposition et forme géométrique à la surface du
sol, leur comportement, pour aborder le concept du Nord de Forme et des orientations des bâtiments.

● Tracé de formes en syntonie avec les réseaux, grâce à la canne du bâtisseur et la corde à 12 nœuds,
● Mise en place de diffracteurs (montage d’un mini dolmen ),
● Mise en place d’une Grille géométrique sur les lieux et perception des états énergétiques induits.
 
Stage samedi 30 mars :
Stage dimanche 31 mars :
Stage 2 journées :
 
 
 

Stage 7 ⇨ Traitement des anomalies géologiques ; la note musicale du lieu

Samedi 13 et Dimanche 14 avril 2019 / Péguilhan (Hte Garonne).
Tarif : 1 journée : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 155 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

Les passages d’eau ou les failles, les cavités souterraines ou les strates géologiques provoquent à leur
verticale une modification importante du champ électromagnétique terrestre.

L’habitat situé à proximité peut alors devenir une zone de dépression énergétique pour l’occupant, induisant des phénomènes pathogènes, incompatibles avec un habitat sain.

Il est parfois possible d’intervenir sur ces particularités en considérant celles-ci comme des entités vivantes,
dotées d’un animus et d’un anima, le but étant d’équilibrer les polarités, avec une intervention physique
(brochage, canal d’échange,…), voire « spirituelle ». Dans tous les cas, une note musicale de fond émerge…

Au programme :

● Localisation des zones de vie déstabilisées, avec notion d’« amont/aval »,
● Mise en place de plans de forme et/ou déflecteurs,
● Travaux avec la corde à 12 nœuds,
● Détermination de la note musicale du lieu.
 
Stage samedi 13 avril :
Stage dimanche 14 avril :
Stage 2 journées :
 
 

Stage 8 ⇨ Mégalithisme-Travaux in situ (2/2)

Samedi 20 et Dimanche 21 avril 2019 / Albi (Tarn) et alentours.
Stage animé par Michel Leduc et Philippe Andreoli.
Tarif : 180 €/personne pour les 2 journées (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

Menhirs, dolmens, cromlechs, alignements… Au-delà de l’Armorique, le sud-ouest n’est pas en reste pour
témoigner des efforts de nos ancêtres pour choisir, transporter et ériger leurs monuments. Tout cela avait un sens, mais lequel ?

Sur un week-end, nous proposerons une initiation au ressenti, la communication de résultats de travaux, des ballades sur le terrain (Tarn) pour étudier le témoignage des mégalithes en place. De quoi vous éclairer sur la civilisation et les capacités de nos ancêtres européens vêtus de peaux de bêtes !

Au programme, et selon les conditions météorologiques : dolmen, menhir et calvaires d’Alban, dolmen de
Sainte Cécile, dolmen du Verdier, cistes-dolmens de Penne…
 

Stage 9 ⇨ St Bertrand de Comminges : Les Origines de la Tradition

Symbolique et énergétique dans l’Art roman.
Samedi 27 avril 2019, autres dates à venir ou journées réalisées à la demande (nous consulter).
Tarif : 65 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 1,50€), repas et frais d’accès aux monuments en sus.

St Bertrand de Comminges est le site archéologique le plus important de la Haute-Garonne.

Très tôt reconnue pour son importance stratégique et économique, Lugdunum Convenarum – le satellite
romain de Tolosa – a vu le développement de la ville basse jusqu’au V° siècle, puis son abandon au profit du
promontoire. Les travaux décisifs ont été menés par les chanoines de St Etienne qui nous ont laissé en
héritage un joyau de l’art roman : la basilique St Just, dominée par la cathédrale gothique Ste Marie,
gardienne du Mont St Michel des Pyrénées.
 
Un voyage dans le temps et un rendez-vous avec les Maîtres
Bâtisseurs, pour être initié à leur symbolique, ainsi qu’aux techniques d’implantation et construction.
 

Stage 10  ⇨ Chemins initiatiques en pays cathare (1/3) : Les 7 piliers de la Sagesse

Le féminin Sacré, la doctrine cathare.
Le Minervois dans la Septimanie, Charlemagne et les Bénédictins.
Rencontre avec le Maître de Cabestany.
Dimanche 05 mai 2019 / Caunes Minervois.
Tarif : 75 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 1,50€), frais d’accès aux monuments en sus. Prévoir pique-nique.

Le Minervois est aux portes du Languedoc, point de passage obligé pour les échanges économiques entre le
bassin méditerranéen et les grandes cités que sont Toulouse, puis Bordeaux sur la façade atlantique.
Une forte occupation romaine est attestée par la présence de nombreux vestiges, dont quantité de temples.

Après le repliement des wisigoths en Espagne, cette région été colonisée par les bénédictins, comme en
témoigne l’abbaye de Caunes minervois, véritable « centre de formation » pour l’époque.

A quelques lieux de là, est érigée une église romane, qui présente au moins deux caractéristiques très rares :
- avoir été réalisée à partir d’un heptagone,
- avoir accueilli l’un des plus illustres oeuvriers de la sculpture romane : le Maître de Cabestany.

Nous découvrirons alors combien le culte du Féminin sacré monopolisait à cette époque la population, et
réclamait l’investissement total de toutes les classes sociales.
 

Stage 11  ⇨ Géobiologie, Tradition et Art Sacré (1/2)

Samedi 11 et Dimanche 12 mai 2019 / St Laurent du Var.

1° Journée : Des étoiles plein les yeux

La période hivernale est propice à l’observation du Ciel : la voie lactée, les constellations, les étoiles sont autant d’âmes qui veillent sur nous et de clins d’œil que nous adresse l’Univers pour nous encourager dans notre queste.

Il est intéressant de connaître la symbolique véhiculée par ces différentes étoiles, quant au nombre de branches qui les composent, que de leurs orientations dans l’Espace.

Nous apprendrons à les dessiner, et découvrirons le rôle de chacune d’elles dans la décoration, l’énergétique, et quel outil remarquable elles constituent pour entretenir le travail intérieur que chaque chercheur se doit d’entreprendre au travers de la théurgie (l’art de la messe), la magie blanche et la prière.

Au programme : les étoiles à 3 branches, 5 branches, 7, 9,10, 11 et 12 branches, nombre au-delà duquel nous ne nous aventurerons pas sous peine de sombrer dans la folie.

Tracé de la Croix occitane, qui était représentée dans les armes des comtes de Toulouse.
Travaux pratiques en extérieur, avec la corde à 12 nœuds, avec animation d’une chaîne d’union dodécagonale et allumage du Feu.

2° Journée : L’âne de Chartres et les amandes : Fais l’âne et tu auras du son !

• L’âne est relégué au tréfonds (les trois fonds de l’enfer) du bestiaire des cathédrales, d’où il  
  est primordial de s’extraire pour sortir du trépas (les trois pas)…

  Il est néanmoins la mascotte du Compagnon, car il a de grands yeux pour voir, de grandes  
  oreilles pour entendre et un grand nez pour (re)sentir les choses ; hélas (heureusement), son  
  braiement est tellement effrayant qu’il a décidé par sagesse de se taire.

  Les imagiers du moyen-âge ont bien perçu la nature exceptionnelle de cet animal, qu’ils ont 
  sculpté sur l’angle Sud-Ouest de la cathédrale de Chartres, vielle entre ses sabots.

  A notre tour nous découvrirons le message qu’il a bien voulu nous transmettre, en écoutant  
  de ses longues oreilles le silence de la nuit étoilée.

• L’observation de ce ciel conduira nos pas devant le portail des églises romanes du haut 
  desquels nous accueille le Christ en gloire. 

  A partir des deux principes « Matière » et « Esprit » et de la définition du point d’entrée dans  
  le temple, nous tracerons les amandes de gloire et les mandorles présentes sur ces portails et  
  verrons comment elles sont portées par le souffle divin.

  Nous étudierons alors la symbolique du Christ Solaire, la voie royale pour cheminer dans le  
  monde duel temps - espace, ces deux vecteurs permettant à la matière d’émerger. 

• Sous réserve : « La philosophie », médaillon issu du portail Ouest de N.D. de Paris.

• Etude du tracé d’une massenie cistercienne (loge clandestine après la commende).

  La correspondance géométrique des différents lieux spirituels, par leur azimut solaire, 
  permet un transfert énergétique entre ces lieux..

Pour tous renseignements, s’adresser au Prieuré des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem :
Adresse e-mail : royal-eagle@orange.fr
 
 
 

Stage 12 ⇨ Itinéraire en pays cathare (2/3) : Peyrepertuse / Puylaurens / Pic du Bugarach

Samedi 18 et Dimanche 19 mai 2019 / Lieu de Rdv à déterminer.
Tarif : 1 journée : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 155 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

1° journée : le pronaos

Peyrepertuse, place pilote au bord du Roussillon, dispose de deux châteaux, dont l’un de facture templière.
Il ne conserve aujourd’hui que peu d’éléments datant de la croisade, mais demeure un magnifique exemple
d’architecture militaire qui s’est adaptée dans le temps à l’évolution des techniques de guerre.

Il protège l’accès de la vallée qui aboutit à Puylaurens, où est apparue de nombreuses fois la Dame Blanche.
La tradition rapporte que chaque famille illustre possède, dans son arbre généalogique, une femme chargée
de veiller à l’héritage spirituel de sa lignée.

Elle est également la gardienne de la région, qui ouvrira les portes du Temple à ceux qui ont le cœur pur.

2° journée : Le Pech du Bugarach (sous réserve des conditions météorologiques)

Le Pech du Bugarach, qui domine de ses 1231 m d’altitude le pays du Razès au Nord, et celui du
Fenouillèdes au Sud, a toujours été considéré dans la tradition comme un lieu où est terrée une connaissance, gardée par de très vieilles familles locales (Cf. Stage N°17).

Cette région présente à la fois une richesse naturelle très importante (minérale, végétale et animale) ainsi
qu’un passé historique qui la hissent au premier rang de la géographie sacrée.

D’autre part, sa géologie si particulière lui confère une très forte activité tellurique, répartie sur un itinéraire
que chaque Questeur considère comme une étape incontournable dans sa recherche de l’Absolu.

Ce lieu est une aide dans notre progression sur le chemin, il doit nous permettre de trouver le parfait
centrage pour gravir les échelons de la connaissance, aidé en cela par l’existence de portes spatio-temporelles nécessaires pour notre évolution.
 
Stage samedi 18 mai :
Stage dimanche 19 mai :
Stage 2 journées :

Stage 13  ⇨ Itinéraire en pays cathare (3/3) : Montségur/Montréal de Sos

Samedi 01 et Dimanche 02 juin 2019 / Lieu de Rdv à déterminer.
Tarif : 1 journée : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 155 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

1° journée :

Montségur, point de ralliement des Parfaits ayant traversé le massif de Tabe, domine la vallée du Lacet, avec
une vue panoramique, au Sud, sur la chaîne pyrénéenne (pics de St Barthélémy et du Soularac), la haute
vallée de l’Aude à l’Est et, plus en aval, les monts du Plantaurel contre lesquels s’appuie Roquefixade.

Ces deux citadelles, placées à portée de vue l’une de l’autre, constituent l’avant-garde des sites marqués par les évènements « cathares » qui ont touché le pays d’Olmes dès le XI° et qui s’inscrivent dans un
environnement fortement marqué par la présence celtique.

Elles sont les deux colonnes du Temple, où l’on ira chercher l’initiation suprême (voir ci-après).
Dans ce processus de régénération de soi-même, nous nous initierons aux trois étapes de la
transformation : corps, âme, Esprit, plus couramment dénommées Sel, Soufre et Mercure, en abordant le château de Roquefixade, le roc de la Fougasse et, phase finale de la journée, en rejoignant
le pog de Montségur.

2° journée :

Nous arrivons à l’étape ultime de l’itinéraire cathare, celle qui s’achève avec la course déclinante du soleil à
l’Ouest et nous permet de rentrer dans le panthéon des grands.

Celle-ci débutera au château de Miglos (= la Tour, lame N°16 du tarot, qui se visse dans la Terre et dans le
Ciel), afin de mieux percevoir la nature des échanges cosmo-telluriques de cette région du pays de Sos.
Ensuite, nous ferons un retour parmi les morts au dolmen de Genat, puis prendront la porte du milieu grâce à la pierre branlante de Sem.

Nous aurons au préalable posé notre candidature pour siéger à la table d’Arthuros, au sein du château de
Montréal de Sos, entouré de ses temples mercuriens.
 
Stage samedi 01 juin :
Stage dimanche 02 juin :
Stage 2 journées :
 
Stage 13bis ⇨ A la découverte de nos mémoires intérieures
 
Dimanche 09 juin 2019 / A proximité de Tarbes.  
Conférence en fin de matinée + atelier l’après-midi. Apporter son repas du midi.

L’eau, c’est la Vie ! Au-delà de ses fonctions clairement établies par la science, il est intéressant d’explorer son action sur l’homme et son environnement, en particulier sur son pouvoir à fixer les mémoires dans notre inconscient génétique, mais aussi dans la moindre parcelle de notre lieu de vie.
 
Philippe Andreoli dévoile le rouage mystérieux qui unie le ternaire Homme/Pierre/Eau et comment, par la résonance qui l’anime, il est possible d’établir un pont entre nous-mêmes et la conscience supérieure. 

Les portes d’accès à ce voyage intérieur étaient couramment utilisées par nos ancêtres, cette connaissance attestée par l’Art de poser les pierres. Cette libération s’obtient par la purification des trois plans qui nous structurent : Corps, Âme et Esprit, l’utilisation de cet outil d’échange que sont nos chakras et la sublimation de nos auras qui en sont le témoin.

Au programme de l’atelier : 
• Recherche d’un passage d’eau souterrain et jalonnement de ce dernier sur le terrain.
• Détermination du sens du courant et de la profondeur.
• Ressenti ou recherche des annonces de l’abbé Mermet.
• Recherche des polarités de chaque berge du cours d’eau.
• Détermination du champ vital d’une personne, et de ses 3 plans horizontal, vertical et médian. 
• Simulation de pose d’une pierre sur un point de transfert du cours d’eau, adapté à la personne.

Pour tous renseignements ou inscription, s’adresser à : 
 
Association Espéranza
☎ : 06.86.55.49.37
mail : esperanza.chercheursdetresors@gmail.com

Stage 14 ⇨  Toulouse & Architecture Sacrée

Comment Toulouse s’est-elle construite ?
Quels sont les éléments marquants de son histoire ?
Dimanche 23 juin et 22 décembre 2019. Autres dates à venir.
Tarif : 45 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 1,50€), frais d’accès aux monuments en sus. Prévoir pique-nique.

De par sa position géographique et la présence de Garonne, Toulouse a été implantée dans un lieu
prédestiné, véritable trait d’union entre la Terre et le Ciel. Depuis plus de 15 000 ans, elle s’inspire des
multiples influences migratoires l’ayant traversée et contribuant au développement de sa cité.

Forte d’une dynamique culturelle et économique que l’on retrouvera dans tous les moments forts de son
histoire, Toulouse est devenue un phare pour l’Occitanie.

Nous y découvrirons, grâce à l’Architecture Sacrée et la Symbolique, de nombreux acteurs qui ont orné les
rues de leurs noms, ayant contribué au prestige et à l’épopée de Toulouse.

Au gré des quartiers et des différents monuments qui en font le charme (Capitole, Cathédrale St Etienne,
St Sernin, Jacobins…), nous tenterons de comprendre les différentes étapes de construction de cette
dernière, mais aussi de revivre ses grandes heures, où l’histoire rejoint la légende.
 
Stage du dimanche 23 juin :
 
 
Stage du dimanche 22 décembre :
 
 

Stage 15 ⇨ Pose des pierres et Cristallographie

Samedi 07 et Dimanche 08 septembre 2019 / Péguilhan (Hte Garonne).
Stage animé par Jérome Buhagiar (énergéticien) et Philippe Andreoli.
Tarif : 1 journée : 100 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées : 180 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

La première journée vient en complément des stages 4 et 8 : elle sera « opérative » et consacrée à la
manipulation et mise en place des pierres
.

De tous temps, les pierres ont été utilisées pour les soins et la méditation.
Nous découvrirons la pierre, ses constituants et ses polarités. Nous aborderons également les menhirs et
dolmens, ébauches des premiers temples, ainsi que les vertus des pierres dans les échanges cosmo-
telluriques (ambiance et qualité du lieu de vie).

Au programme : mise en place et orientation d’une pierre (Nord de forme et appréciation de la bulle…),
harmonisation de l’espace bâti ou naturel par les pierres (qualité, nombre, orientation…).
Travaux pratiques sur le terrain.

La deuxième journée sera consacrée à l’étude des cristaux.

L’histoire de la vie d’un cristal débute dans les profondeurs de la Terre.
A partir d’un germe microscopique, qui baigne dans une veine hydrothermale, la chaleur et la pression du
poids des roches sus-jacentes, vont permettre à ce fœtus cristallin de grandir jusqu’à sa taille adulte.

Une fois exondé de sa tanière, le cristal entre en relation avec le vivant :
- Comment communique- t’il ? - Comment peut- on l’utiliser ? –
- Comment le comprendre ? - Comment nous aide- t’il ?

Tous vos sens affûtés nous permettront de découvrir votre ressenti. Et nous vous apprendrons à sentir, mais
aussi à voir la Vie jaillir de ce cristal.

Le choix précis d’un cristal permet d’observer la modification dimensionnelle de notre champ vital, ainsi
que celui des végétaux, dès lors ou tout ce qui vit possède une bulle.

Apprendre à « voir » ces phénomènes fait aussi partie des nombreux travaux pratiques qui seront réalisés sur le terrain.

A vos perceptions, les chercheurs !
 
Stage samedi 07 septembre :
Stage dimanche 08 septembre :
Stage 2 journées :
 
 

Stage 16 ⇨ L’église de Montsaunès, exemple d’architecture templière

Eglise de Montsaunès, Abbaye de Bonnefont (sous réserve), Eglise de St Martory,
Dimanche 29 septembre 2019 / Montsaunès (Hte Garonne).
Tarif : 80 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); apporter son repas du midi.

L’essor cistercien et l’essaimage de ses nombreuses abbayes en Europe s’est opéré sur d’immenses
possessions foncières, et la région commingeoise n’échappera pas à cette règle.

Simultanément, l’Ordre du Temple disposait également de nombreux domaines dont il a confié la protection et l’administration à des commanderies, implantées sur tous les carrefours stratégiques et économiques.

Ces commanderies étaient généralement « jumelées » à des chapelles, dont certaines subsistent encore.
Les vestiges et l’histoire montrent que ces lieux ont de tous temps été reconnus et utilisés par les
populations, à des fins spirituelles ou guérisseuses, et ce depuis la nuit des temps.

Si certains sites sont rentrés dans la légende, beaucoup d’entre eux ont vu leur fonction tomber dans l’oubli.

Articulé autour de l’histoire de l’ordre bénédictin, du nouvel ordre et du Temple, ce stage vous initiera à
l’Architecture Sacrée et à la symbolique des Maîtres d’œuvre templiers, afin de pouvoir découvrir et mieux
faire la lecture de l’église de Montsaunès.
 
 
 

Stage 17  ⇨ Chemins initiatiques en pays cathare (3/4) : les deux Rennes

Samedi 19 octobre 2019. Rennes les Bains (Aude)
Date susceptible de modification.
Tarif : 70 €/personne (paiement via Paypal : majoration de 1,50€), frais d’accès aux monuments en sus. Prévoir pique-nique.

En 1885, un jeune prêtre, Béranger Saunières, se voit confier la cure de Rennes le Château, petit village des
Corbières, situé au fin fond de l’Aude montagneuse.

Sans le sou, il y trouve une église et son presbytère en ruine, ainsi que des paroissiens miséreux.

En quelques mois, aidé à la fois par son ami et mentor l’abbé Boudet de Rennes les Bains, mais aussi par ses
supérieurs hiérarchiques et la haute noblesse, et en échange d’une mission qu’il va accomplir pour ces
derniers, il va trouver des ressources financières immenses le hissant au niveau des plus grands.

La provenance de cette fortune continue à faire couler beaucoup d’encre, même si la décoration de l’église,
la présence de curieuses pierres tombales et le mégalithisme local constituent des pistes certaines.
A-t-il trouvé un « trésor », et dans l’affirmative, quelle est sa nature ?

En cette fin du XIX° si favorable à la création de cercles occultistes, ce Razès de souche cathare va devenir
le siège d’évènements oubliés et ressurgis de l’histoire où se succèdent Marie Madeleine, les Wisigoths, les
Templiers, de vieilles familles cathares, de nombreuses têtes couronnées ainsi que de puissants et illustres
personnages, tous liés par un secret d’état.
 

Stage 18  ⇨ Géobiologie, Tradition et Art Sacré (2/2)

Samedi 02 et Dimanche 03 novembre 2019 / St Laurent du Var.

1° Journée : L’eau, entre Matière et Esprit

Savoir qu’un passage d’eau souterrain circule sur le lieu de résidence ou de travail présente un double intérêt :

• D’abord physique : les polarités des berges, le sens de circulation de l’eau, sa profondeur, 
   peuvent être utilisés pour modifier le champ magnétique terrestre à sa verticale, en 
   établissant un pont invisible entre ses berges. Il est donc possible d’assainir un lieu si sa 
   qualité biotique est défavorable.

• Ensuite spirituel : l’eau souterraine environnementale peut rentrer en résonnance avec notre 
   eau cellulaire et réveiller les mémoires qui sont enfouies au fond de nous. 
   Nous découvrirons la similitude entre les 7 annonces de l’abbé Mermet, présentes à   
   proximité d’un passage d’eau, nos 7 auras qui constituent notre bulle et les 7 chakras qui 
   leur permettent de rayonner.

Il est donc envisageable d’effectuer un travail physique et/ou spirituel sur l’une de ces annonces, et observer les modifications énergétiques induites sur les corps subtils de l’opérateur ou de l’occupant. 
Mais établir un pont entre les deux mondes nous confère t’il le rôle de « passeur d’âme » ?

Nous travaillerons en salle pour apprécier les paramètres de vitalité de la bulle, mais aussi en extérieur avec des formes opératives connues par les moines bâtisseurs, que l’on implantera de part et d’autre du passage d’eau, en des points prédestinés qui sont des portes ouvertes sur notre monde intérieur (principe du plan de forme et de l’effet miroir).

Ces travaux permettront de mieux comprendre la symbolique, mais surtout le rôle des deux colonnes positionnées à l’entrée du temple, qui sont nos deux polarités anima et animus, dont le mariage est symbolisé par le dernier stade alchimique, celui de Mercure.

2° Journée : les facteurs énergétiques dans la maison 

Nous débuterons cette journée en passant en revue les différents tests que l’on peut pratiquer sur une maison pour connaître les compatibilités énergétiques entre celle-ci et ses occupants :

• Le test des trois plans présents sur l’occupant, permettant de connaitre son 
  ancrage/connexion, son animus/anima et ses attaches temporelles.

• Le test de pourcentage des éléments sur la maison et les occupants : De la Terre, l’Air, l’Eau 
  ou le Feu, quels sont les éléments qui sont majoritaires ou minoritaires ?
  Quel est le tempérament du lieu ? Comment procéder à un « équilibrage » de ces éléments ?

• Le test de compatibilité entre la maison et ses occupants : quel est le potentiel de chacun et 
  comment l’utiliser au mieux ? 

• Quelle est la polarité de la porte d’entrée de la maison et comment établir une relation avec 
  les colonnes présentes sur les porches d’entrée des maisons de maître ou des églises ?

Nous aborderons également le rôle de la pierre de seuil, devant le portail d’une église, et comment procéder à l’installation d’une pierre similaire devant votre porte d’entrée.


Seront ensuite traités les techniques de transfert d’information du type « œil électronique », comme la mise en place d’un miroir à côté d’une porte, ou celle d’un corbeau/modillon dans un lieu de passage.
Comment établir un moyen de communication entre deux points différents d’un terrain, d’une maison ou d’une…région ?

Les travaux pratiques sur le terrain nous familiariseront avec le concept de l’objet réel et celui de l’image virtuelle, afin de pouvoir nous projeter dans l’espace.

Nous ferons un bref rappel de la manipulation faite en 2018 pour l’installation d’un temple, et de ses éléments clé : sa porte d’entrée et l’autel, avec la matérialisation de ses paliers énergétiques (piliers).
Nous finirons cette journée par l’étude d’une intervention sur un magasin, et quelles techniques d’équilibrage nous sont offertes pour améliorer cet espace de vente.

Pour tous renseignements, s’adresser au Prieuré des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem.
Adresse e-mail : royal-eagle@orange.fr
 
 
 

Stage 19 ⇨  Le monde des formes, le Christ Solaire : le passage vers la régénération

Samedi 09 et dimanche 10 novembre 2019 / Péguilhan (Hte Garonne).
Tarif : 1 journée : 80€/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€); 2 journées 155€/personne (paiement via Paypal : majoration de 3,50€).
Apporter son repas du midi pour les deux journées (en sus : possibilité d’hébergement sur place et de
repas du soir à proximité).

1° journée : Les formes, expression du vivant

Les formes constituent la totalité de notre monde perceptible, qu’il soit rationnel ou irrationnel.

Très utilisées au moyen-âge, on les retrouve dans la chevalerie ou l’héraldique, avant qu’elles n’apparaissent
dans les contes de fées, constituant en cela une page importante de la Tradition.

Présentes dans l’architecture, la nature et dans les arts, le mobilier et les vêtements, et plus récemment dans le design, elles possèdent toutes un champ d’expression (ou bulle) qui a une action directe sur
l’environnement. Celui-ci nous renseigne immédiatement sur leur personnalité, en stimulant nos émotions et modifiant les perceptions que nous avons du monde extérieur : une forme nous informe.

Nous passerons en revue les différents paramètres qui contribuent à leur rayonnement : orientation, lumière, matériau et géométrie, et découvrirons comment elles peuvent devenir des régulateurs d’échange cosmo-tellurique sur les lieux.

Au travers de dessins réalisés en salle par vos soins, vous découvrirez ce qui se cache derrière un hennin ou
une mitre d’évêque, une hallebarde ou une arbalète, la robe d’une vierge noire ou celui d’un Christ dans son
amande de gloire.

A l’aide des différentes méthodes de construction du pentagone (Da Vinci, égyptienne, astronomique,…),
symbole compagnonnique, nous tracerons alors les voûtes d’un cloître ou de la nef d’une église, afin que ces « voûtes nous envoûtent », et comment elles mettent en valeur les armoiries dans la tradition héraldique, retraduite par le véritable écu.

Les travaux pratiques consisteront à apprécier le rôle énergétique de ces formes et les méthodes pour animer les EIFs (*) qu’elles émettent, grâce au feu, aux cristaux ou aux pierres.

Sur le terrain ou en salle, nous étudierons leur stabilité énergétique, ainsi que l’état « magie » que certaines
d’entre elles peuvent induire.

2° Journée : Géométrie Solaire et Christ Solaire

Au programme :

● Quelques notions d'astronomie pour l'étude d'un lieu : Déclinaison, rotation, nutation, point vernal,

● Le principe des Quadrilatères solaires et lunaires, sur un lieu (Travaux réalisés avec l’autorisation de Raymond Montercy),

● L'onde de forme du soleil (et des astres) et son incidence sur la thérapie des lieux et de ses occupants,

● Tracé en salle du quadrilatère solaire de Rome, Jérusalem et Toulouse, à deux dates différentes:
- 72 avJC (passage de la constellation du Bélier dans celle du Poisson) et 2018,

● Exemples de constructions religieuses ou militaires à partir de ces techniques,

● L'ordre d'apparition des quadrilatères dans les abbayes, en fonction de l'arbre généalogique des filiations,

● Tracés en salle de croix et gestuelle (ondes de forme): croix du Languedoc, templière, hospitalière,
de Lorraine et de Jérusalem,

● Exemple de tracés d’églises et maisons fortes.
 
Stage samedi 09 novembre :
Stage dimanche 10 novembre :
Stage 2 journées :
 
 
 

Stage 20  ⇨ Toulouse Alchimique

Dimanche 01 décembre 2019.
Tarif : 65€/personne (paiement via Paypal : majoration de 1,50€), frais d’accès aux monuments en sus. Prévoir pique-nique.

Toulouse, la ville rose aux briques rouges, dont la couleur évoque la pierre bien connue des Maçons.

C’est pour un voyage à sa découverte que Philippe Andreoli vous embarquera sur les bords de Garonne,
avec un grand G, dans les rues mystiques de Toulouse, faisant référence aux trois grandes sciences de la
Tradition : Astrologie, Théurgie et Alchimie. Ce bâtisseur ésotériste guidera les apprentis sur le chemin de
l’initiation en les mettant face aux symboles portés par la noble matière des murs toulousains.

Ce triple voyage pourrait bien faire naître le désir, au cœur des plus éclairés, de découvrir le chemin unique
du savoir caché qui régénère.

 
FORMATION PROFESSIONNELLE
Formation Professionnelle
Demande de N° de déclaration en cours.
Si vous obtenez un financement de votre employeur ou d’un organisme collecteur, merci de nous contacter.

 

Pour obtenir des renseignements complémentaires, pour nous signaler un cas particulier, ou connaître d’autres dates de formation en géobiologie, radiesthésie et Architecture Sacrée, vous pouvez contacter le POLE GEOBIO au 06.70.38.07.80 ou grâce à notre formulaire de contact
Programmes et fiches d'inscription à télécharger ici
Pour toute remarque, question ou suggestion, n'hésitez pas à nous contacter.

Copyright 2014

  • Wix Facebook page